Les Saintes Maries de la Mer

    Carrousel et jeux pour les enfants
    Ambiance musicale au restaurant La Siesta aux Saintes Maries de la Mer

    Les Saintes Maries de la Mer, capitale de la Camargue, est un village de 2500 habitants situé au cœur du Parc Naturel Régional de Camargue, dans le Delta du Rhône, au bord de la mer Méditerranée.

    Les Saintes Maries sont célèbres par la tradition qu’elles ont su conserver, terre d’accueil des gitans, haut-lieu de pèlerinage, tout ce folklore riche en couleur, musique et spiritualité, attire beaucoup de visiteurs tout au long de l’année.

    Entourée d’immenses plaines d’étangs magnifiques et sauvages, le village vous offre de nombreuses activités avec en toile de fond un environnement protégé qui est resté authentique.

    Pour découvrir la faune et la flore camarguaises

    De nombreuses manades (élevages de taureaux et de chevaux) peuvent vous accueillir pour vous permettre d’approcher de plus près les fameux gardians (cavaliers camarguais) et leurs élevages.

    Prenez le Bac du Sauvage pour traverser le Rhône, c’est original et gratuit


    Equitation : nombreuses randonnées équestres, ranchs, manades
    Dîners-spectacles taurins et équestres.Arènes. Corridas. Courses.
    Tous sports nautiques.
    Plages publique et plage naturiste.
    Circuits pédestres et VTT (location possible) le long de la plaine et dans les plaines.
    Tennis.
    Thalassothérapie.Théâtre. Discothèque
    L’église Forteresse romane et la crypte de Sainte Sarah.
    Le musée Baroncelli (traditions et histoire du village).
    Le musée tzigane Pioch Badet.
    Parc ornithologique. Etang et salins de Giraud.

    DES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER À ARLES

    Loisirs et artisanat – Toute l’année

    Le patrimoine de Camargue est riche en espaces naturels préservés, sites historiques et lieux typiques de la culture locale. En reliant les Saintes-Maries à Arles, différentes escales sont possibles, comme le parc ornithologique du Pont de Gau, la Maison du Parc Naturel Régional de Camargue ou le château d’Avignon, d’autant plus intéressant qu’il concilie les arts et l’architecture. La nature est partout présente, étalant ses rizières et ses étangs, tandis qu’émergent par endroits des mas et cabanes de gardians (maisons aux murs blanchis au lait de chaux et chapeautées de roseaux) tapies au bout d’un chemin. Une halte dans un petit restaurant du coin sera l’occasion de goûter à la gardiane de taureau. Et la découverte d’Arles vous conduira peut-être au musée de l’Arles Antique, posé en bord de Rhône.

    Cabane de gardian